Vue d’ensemble des huiles d’olives dans les supermarchés américains

OliveOilTour Articles

L’huile d’olive est un marché en expansion aux États-Unis. Cela tient en particulier à ce que de plus en plus de gens prennent conscience, grâce aux recommandations de médecins, diététiciens et scientifiques, des nombreux bienfaits pour la santé de ce pilier du régime méditerranéen.

L’huile d’olive est la graisse la mieux assimilée par le corps humain. Elle contient des polyphénols, agents antioxydants, les vitamines A, D et E et elle aide à diminuer le mauvais cholestérol (LDL) et augmenter le bon (HDL). Elle prévient aussi certains cancers, la maladie d’Alzheimer et l’ostéoporose. Les chercheurs savent que cette longue liste de bienfaits ne s’arrête pas là !

Dernièrement il y a eu plusieurs scandales concernant la qualité des huiles d’olives vendues dans les supermarchés américains. Plusieurs études ont révélé la vérité sur des étiquetages trompeurs concernant l’huile d’olive.

Nous avons eu l’opportunité de le vérifier l’hiver dernier dans certains supermarchés de Floride. Cet article prétend aider à mieux interpréter les informations que l’on trouve sur les étiquettes. Nous espérons que cela permettra de déchiffrer et nuancer les techniques de marketing trompeur ainsi qu’à bien choisir son huile et comment lui donner la meilleure utilisation.

Étiquettes : en fait il n’y a que deux sortes d’huiles

La première impression quand on arrive au rayon des huiles d’olives est de se sentir dépassé par le nombre des différentes types d’huiles, de marques et de façon de les appeler. Elles ont toutes l’air excellentes et bonnes pour la santé, alors, laquelle choisir ?

Par exemple, quelle est la différence entre « extra virgin » et « extra light » ? Elles sont présentées, l’une à côté de l’autre, vendues par la même marque et au même prix ! On pourrait vite croire que « extra light » est plus saine car elle a certainement moins de calories !

En fait, tout ce qui est appelé « olive oil », « 100% pure olive oil », « extra light (tasting or in taste) olive oil », « classic olive oil», light flavor olive oil», puro olive oil», extra delicate flavor olive oil», mild taste olive oil», est exactement la même chose. Seules les techniques de vente diffèrent. Toutes ces appellations réfèrent à des huiles d’olive raffinées, auxquelles un peu d’huile d’olive vierge a été ajouté pour leur conférer un peu de goût et de couleur.

Le mot« raffiné » peut donner une bonne impression, mais il faut savoir qu’il s’agit d’une huile « lampante » (c’est-à-dire une huile d’olive pleine de défauts, non apte à la consommation humaine et dénommée ainsi car elle servait avant pour les lampes à huiles) qui est traitée et déodorisée à l’aide de produits chimiques pour neutraliser ses défauts. Quant aux calories, ce sont les mêmes dans une huile raffinée ou une huile vierge extra. Le raffinement n’enlève pas les calories, il ne fait que corriger les mauvaises odeurs ou saveurs qu’une huile défectueuse peut avoir.

Les autres types d’huiles d’olives qui sont normalement présentes dans les rayons des supermarchés sont « extra virgin olive oil », aussi appelées « premium select extra virgin olive oil » et « 100% extra virgin olive oil ». Nous avons également entendu parler de « extra extra virgin olive oil », mais nous ne l’avons pas vu de nos propres yeux. Les étiquettes de ces huiles ajoutent aussi première « pression à froid », « extraction à froid » ou « fabriquée à froid ». Qu’est-ce que cela veut dire ? Laquelle est la meilleure ?

Une vraie huile d’olive vierge extra est obtenue à partir de la première extraction d’olives fraîchement récoltées. L’extraction de l’huile doit être faite à froid, c’est-à-dire en dessous de 27 degrés Celsius (80 Fahrenheit), pour qu’elle puisse ainsi conserver toutes ses saveurs délicates, ainsi que ses vitamines et nutriments. De nos jours la plupart des producteurs n’utilisent plus de presses, sinon une centrifuge. « 1ère pression à froid » est donc un terme obsolète qui n’est utilisée que pour des raisons de marketing. Les termes « extraction à froid » ou « fabriquée à froid » sont des redondances car ils sont intrinsèques au terme Vierge Extra.

En outre, pour qu’une huile puisse être dénommée vierge extra, elle doit être fruitée, n’avoir aucun défaut de couleur, odeur ou goût, et avoir un degré d’acidité inférieur à 0,8.

Certaines étiquettes précisent « non filtrée », ce qui signifie que l’huile n’est pas passée par la dernière étape de filtration avant d’être mise en bouteille. Normalement elle est trouble, avec ou sans dépôts au fond de la bouteille. Ce genre d’huile est traditionnellement apprécié par certaines personnes impliquées dans la production d’huile d’olive. De nos jours elle devient à la mode car l’huile à l’air plus nutritive et naturelle, et pour certains consommateurs elle est plus attirante qu’une huile filtrée transparente. Cependant, il est bon de savoir que ces huiles peuvent faire des dépôts avec le temps et qu’elles ne se conservent pas aussi longtemps que les huiles filtrées. Si vous la consommez rapidement, pourquoi pas ; c’est un choix personnel ! Les huiles d’olives biologiques se réfèrent au fait qu’aucun engrais chimiques ni pesticides n’ont été utilisés lors de la production des olives.

Pour frire, faire un gâteau ou tremper avec du pain ? Quelle est la meilleure utilisation pour chaque huile ?